Image M. Denys BRUNEL, Président de ROBIN SETRE ENVIRONNEMENT sur DIRIGEANT.COM

M. Denys BRUNEL, Président de ROBIN SETRE ENVIRONNEMENT sur DIRIGEANT.COM


L'administrateur de la CNDP (Chambre Nationale des Propriétaires) Denys Brunel (immo-invest) compte entreprendre des campagnes pour affirmer son désaccord vis-à-vis des mesures relatives à l’encadrement des loyers. L'homme d'affaires français met en avant l’effet dissuasif sur les entrepreneurs réalisant des placements dans de petites surfaces, mais aussi le risque de nouveaux désaccords entre propriétaires et locataires concernant les clauses du bail. Les entrepreneurs se spécialisant dans le marché de l'immobilier comme Denys Brunel et les hommes d'affaires se révèlent affectés par l'arrêté sur le logement qui vise uniquement à limiter encore plus l’offre locative. Les mesures sur l’encadrement des loyers se traduisent par l’entrée en vigueur d’une procédure comprenant un régime d’autorisation ainsi que l'officialisation préalable de la mise en location. Le professionnel de l’immobilier s'oppose vigoureusement à cette décision.

Les prestations fournies par la CNDP et ses interventions

La CNDP (Chambre Nationale des Propriétaires) permet entre autres d'orienter et de renseigner les affiliés dans la défense de leurs privilèges en termes de gestion ou de location immobilière. Cet organisme à but non lucratif s'avère désormais sous l'égide de Denys Brunel. L’organisme géré par l'entrepreneur aide les adhérents à résoudre les affaires auxquels ils font face dans l'univers de l’immobilier. D’autre part, l'organisation porte les propositions et les souhaits des adhérents à la connaissance des institutions adaptées. Accompagnant et orientant les membres dans les domaines juridiques, l'organisme géré par Denys Brunel apporte aussi sa contribution dans la tenue et la valorisation d'un patrimoine immobilier. Pour pouvoir aider ses affiliés dans leurs projets de restauration, d'édification ou de perfectionnement de leurs biens, l’organisme présidé par le businessman français met à leur service une sélection de professionnels travaillant dans de nombreux secteurs du bâtiment.

L’organisme constitué en 1872 et actuellement administré par Denys Brunel cherchait à l'origine à réunir et à soutenir les propriétaires sérieusement affectés par les retombées de la guerre de 1870. L’organisation Chambre Nationale des Propriétaires a introduit une série d'idées de réformes : Denys Brunel a notamment publié une œuvre avec Nicolas BOUZOU : « Logement, le fiasco français », Eyrolles Editions 2016. Les membres de la CNDP jouissent de conseils et d’accompagnement de professionnels proches des réalités du terrain grâce à l'implantation des délégations locales.

Les suggestions du centralien pour pouvoir en finir avec les problèmes de logement

Redonner confiance aux investisseurs figure parmi les diverses recommandations de Denys Brunel. Il est d’avis qu’il est impératif de soutenir les possibilités de location en abrogeant l’encadrement des loyers. En compagnie d'un expert en économie, l'entrepreneur a exposé 7 conseils en vue d'améliorer le secteur de l'immobilier dans l'Hexagone. L'ingénieur est en effet conscient de la disparité existant sur ce marché. Particulièrement préoccupé par les soucis et les obstacles pouvant apparaître dans l'univers immobilier, l'homme d'affaires français apporte des solutions pertinentes pour sortir du marasme du logement. Denys Brunel recommande de repenser les subventions étatiques en matière de logement qui n'arrêtent pas d'augmenter, alors que les conditions de vie des familles à bas revenus ne progressent pas.

Les recommandations de l'homme d'affaires pour remédier aux failles de la garantie Visale

L’homme d’affaires français Denys Brunel conseille de déloger sans tarder les locataires de mauvaise foi et d'aider les ménages ayant souffert d'un accident de la vie à travers l’assurance. Le délogement se révèle ainsi abrégé et normalisé dans de nombreuses administrations telles que celles des États-Unis, de l’Allemagne ou de la Grande-Bretagne. L'entrepreneur exprime ses craintes par rapport aux fonds de la garantie Visale cherchant à couvrir les risques locatifs. Le but de ce dispositif était d'octroyer une subvention au propriétaire en cas d’impayé et d'offrir un accès plus large aux résidences privées pour les citoyens à bas revenus. L'association à but non lucratif, dont l'homme d'affaires est le président, a chiffré ce système et met en exergue le fait que les arriérés atteindront des valeurs difficiles à couvrir durant cette période de déficit budgétaire. Selon Denys Brunel, ce système s'avèrerait trop dispendieux et aurait diverses faiblesses. En effet, il impliquerait des difficultés et des charges supplémentaires en raison des soucis rencontrés par les propriétaires.